Industrialisation Bantoue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Industrialisation Bantoue

Message par Bantoue le Dim 29 Jan - 16:17



L'industrialisation Bantoue est fortement encouragée par le gouvernement ces derniers temps. Le prolétarisme oblige les Conseils de Développement populaire à centraliser la main d'oeuvre dans les usines. Les importations de métaux tels le nickel améliore la puissance de cette industrie lourde. Le secteur secondaire étant mis en avant, avec pour but une croissance économique forte, les Bantoue espère s'imposer un jour sur la scène internationale.

Exploitation off-shore
de gaz naturel




Les côtes Bantoue ont ouvert la porte de l'océan aux Bantoue , et donc, à toutes ses ressources. Là côte possède de très importantes réserves de gaz naturels pratiquement inexploitées à cause de la difficulté à l'atteindre, en effet, les gisements se situent principalement sous l'océan. Bantoue n'eut jamais besoin d'extraire le gaz naturel, il n'eut jamais besoin d'extraire le gaz de l'océan, car le forage sur terre était plus efficace et moins coûteux. Bantoue, désireux d'obtenir une certaine indépendance énergétique, possède à présent 17 plateformes qui devraient extraire 17.000 millions de m³ par an. Le gouvernement déverouille de nombreux investissements afin d'améliorer au mieux le rendement afin d'obtenir la tant désirée autosuffisance énergétique.

Exploitation off-shore
de pétrole



En plus de désanclaver le pays et de donner un accès au gaz naturel, la côte a amené un troisième avantage aux Bantoue : le pétrole. Ressource indispensable au développement d'un pays, la demande forte de l'or noir fait grimper sans cesse son prix. Produire du pétrole sur son territoire comble un trou dans le porte monnaie de l'Etat. Tout comme pour le gaz naturel, le plus gros des réserves de pétrole sont situées sous l'océan et donc, elles ont été très peu exploitées par Bantoue. La difficulté à accéder à ces gisements a cependant été brisée avec l'apparition du forage off-shore. Pour le pétrole, Bantoue contrôle 20 plateformes pouvant produire 200 000 barils par jour.

Industrie du ciment

Chaîne de production :

Le ciment est composé de :
-75 à 80% d'argile
-25 à 20% de calcaire

Il y a a Bantoue différentes façon d'extraire l'argile et le calcaire.
Pour le calcaire, on privilégie l'abattage à l'explosif. Quand à l'argile, on choisit la pelle mécanique, comme sur la photo plus haut.
La roche est ensuite acheminée par des tombereaux, que l'on apelle aussi dumpers, vers des ateliers de concassage. L'argile et le calcaire sont alors réparties de façon à obtenir une composition régulière dans le temps. A cette étape, on ajoute éventuellement de l'oxyde de fer, de l'alumine et de la silice si besoin est. On homogénéise alors le mélange.
Il existe différentes façons de fabriquer le ciment.
A Bantoue, la fabrication par voie humide est la plus utilisée, même si la fabrication par voie sèche est de plus en plus usuelle.

L'acier


L'acier, c'est du fer couplé avec de la coke (dérivé de charbon). Ces derniers sont extraits principalement dans le sud du pays avec des moyens s'améliorant de jours en jours grâce aux ingénieurs . Arrive ensuite les hauts-fourneaux, qui emploie plus de 2500 personnes. Dans le même lieu, on trouve le convertisseur, permettant d'obtenir une matière prête à l'affinage. Cette opération peut prendre quelques heures, à cause de la vétusteté du matériel, bien qu'il soit lui aussi en perpétuel amélioration. Encore chaud, le laminage donne à l'acier obtenu la forme voulue. Les finitions sont ensuite réalisées, non pas par déformation plastique, comme c'est le cas lors du laminage, mais pas sculpture avec des engins précis une fois l'acier refroidi. L'acier est ensuite utilisé, par exemple dans le bâtiment, mais aussi dans l'industrie automobile. Malgré ce que montre le schéma, le tri magnétique n'est utilisé que dans 23% des cas : le gouvernement prévoit de gagner du temps en utilisant ce tri magnétique dans 100% des cas. Une petite partie de l'acier récupéré est alors passé au four électrique afin d'éliminer les impuretés, puis retourne à l'affinage.
Le principale avantage de l'industrie de l'acier est sa rapidité. De plus, l'acier est un métau résistant et assez facilement recyclable.

Les composants électroniques

Encore un peu en retard dans ce domaine, Bantoue essaie d'améliorer ce secteur d'activité qui recrute de plus en plus. Elle espère par là devenir un jour un géant de l'électronique de pointe. Mais pour cela, il faut de bonnes bases, notamment en circuit électrique. C'est pourquoi l'extraction et l'importation de cuivre sont à présent capitales pour le développement du pays, que ce soit pour du petit outillage comme les plaques cuivrées ou encore les fils simples. De même, le développement de ce secteur d'industrie permettra une baisse des prix, rendant plus accessibles les ampoules par exemple. Au bout d'un certain temps, Bantoue sera capable de fabriquer elle même des ordinateurs, il faut pour cela des matières premières surement disponibles sur le territoire, comme le fer, mais aussi des produits artificiels très sophistiqués comme les puces, cartes mères etc... .Bantoue a encore d'énormes progrès à faire dans ce domaine, qui ne doit pas dépasser et prendre trop d'importance vis-à-vis de l'industrie lourde. La technologie de pointe reste néanmoins un objectif à atteindre pour l'Etat.

Le chimique et pétrochimique


L'amélioration exponentielle des méthodes de production industrielles dans le domaine des métaux demande l'apparition et le perfectionnement d'éléments chimiques nécessaires à certaines étapes de fabrication. Les chimistes, essaient de mettre au point des solutions qui pourront être mélangées à certains métaux ou matériaux afin d'en améliorer les caractéristiques. Ces solutions sont faites par exemple avec du permanganate de potassium, de peroxodisulfate, nitro-benzaldéhyde-2 etc etc... La pétrochimie allie pétrole et composés chimiques et sert notamment dans l'industrie du synthétique. Des matières plastiques, solvants, résines, détergents, médicaments, cosmétiques et même engrais sont ainsi produits. Il est à noter cependant que ces opérations sont très gourmandes en énergie : c'est principalement à ce niveau là que des progrès sont en cours de réalisation. Néanmoins, le savoir des chimistes ne fait qu'avancer depuis maintenant plusieurs années et Bantoue
compte bien en profiter.

L'agroalimentaire


La mécanisation de l'agriculture a débuté a Bantoue il y a 3 ans environ et se concrétise aujourd'hui. Les rendemens ont été multipliés par 6 dans certaines régions et le temps de récolte divisé par 5 dans d'autres, c'est un progrès considérable. Il convient à présent de développer les trois maillons de la chaîne qui forment l'industrie agroalimentaire. Le premier maillon est l'amont, composé de la fabrication des engins agricoles (tracteurs, faneuses...), des intrants (pesticides, fongicides...) et des semences. Le maillon suivant est le maillon central : il s'agit de la production des végétaux et animaux (agriculteurs/éleveurs). Le dernier maillon est l'aval et est celui où le plus de développement est à faire. Il comporte la transformation des éléments obtenus par le maillon central : emballage des fruits, tri de la viande, stérilisation du lait, assemblage de produits (sauces, soupes, confitures etc...). Il reste aujourd'hui à Bantoue
à améliorer et à varier ces procédés afin de les rendre plus facilement réalisables ou tout simplement réalisables tout court.
avatar
Bantoue

Messages : 58
Date d'inscription : 09/11/2016

Type de nation
Régime politique: Dictature prolétaire éclairée
Chef d'Etat: Secrétaire principal Bruno Ben Moubamba
Indice de développement humain:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum